ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 

des travailleuses et des travailleurs des arts & de la culture (Artistes et technicien·ne·s, salarié·e·s intermittent·e·s ou permanent·e·s du spectacle vivantet de l’audio-visuel, artistes plasticien·ne·s,.. ) 

Mercredi 24 février 2021 à 13h30, au Hangar, 8 rue de Bagnolet – Toulouse 

Inscription à l’AG: https://framaforms.org/inscription-ag-cip-mp-24-fevrier…
Lien Zoom pour suivre à distance: https://us02web.zoom.us/j/86890733496 – ID de réunion : 868 9073 3496

Menace sur les Annexes 8 et 10 pour les intermittent·e·s du spectacle

  • Refus du gouvernement quand au retour de l’annexe 4 pour les intermittent·e·s de l’emploi
  • 2ème volet de la réforme d’assurance chômage au 1er avril 2021 (des millions de travailleur·e·s, déjà lourdement pénalisé·e·s par la crise actuelle, sont concerné·e·s!)
  • Mépris à l’égard des invisibles, cotisants mais qui restent sans droits et dans une grande précarité.
  • Jeunes et étudiant·e·s abandonné·e·s
    Stop au carnage anti-social!!
    Il faut nous rassembler et nous mobiliser massivement pour défendre nos droits Sociaux!
    Tous les secteurs sont touchés !! il est urgent de se battre et d’obtenir de nouveaux droits sociaux pour toutes et tous!
    Retrouvons-nous le 24 février à 13h30 pour parler de la lutte et des actions !!!

On fournit les chaises éloignées et le Gel – Ramenez votre masque !!

Formation sur l’assurance chômage

CEFI Midi-Pyrénées

Vendredi 12 Mars 2021

SUD Culture 31 et SUD Emploi organisent une journée de formation sur l’assurance chômage avec le soutien du CEFI Midi-Pyrénées.
Elle aura lieu le Vendredi 12 Mars 2021 de 9h00 à 17h00 dans les locaux de Solidaires 31, 52 rue Babinet, Toulouse

Cette journée de formation est destinée à (re)penser l’assurance-chômage comme droit du travailleur/se. Elle sera animée par des camarades de SUD Culture et SUD Emploi, les participant.e.s y parleront de l’histoire de l’assurance chômage, de l’emploi, de la nouvelle « réforme » de démantèlement de l’assurance chômage, des revendications de l’union syndicale Solidaires (en particulier du nouveau statut du travailleur/se). On interrogera la revendication du plein emploi et on réfléchira sur la manière de construire la mobilisation à venir pour contrer la nouvelle « réforme » de l’assurance chômage qui doit rentrer en application au 1er avril et dont l’objectif est de porter de nouveaux coups aux droits des chômeurs/es et des précaires.

Instructions pour poser une journée de formation syndicale https://solidaires.org/La-demande-d-une-formation-syndicale et inscription à la formation disponible sur le site internet du CEFI Solidaires:  https://solidaires.org/Les-stages#a22683

Plus d’informations et inscriptions en envoyant un mail via la page Contact du site


Rejoindre sud culture 31

Concrètement ça veut dire:
– Se réunir pour agir et défendre nos droits individuels et collectifs face aux employeurs et aux administrations telles que Pôle emploi …

– Comprendre la législation de nos métiers, partager nos expériences, sensibiliser et informer des enjeux politiques et sociaux actuels.
Lutter pour une vraie politique publique culturelle et contre les exclusions, les inégalités et les discriminations. 

– Créer et renforcer les liens avec toutes celles et ceux qui veulent en finir avec la précarité (syndiqué-es et non syndiqué-es), avec les organisations/coordinations de chômeurs-es, d’intermittents-es et de précaires et toutes les composantes du mouvement social en privilégiant l’unité d’action et l’auto-organisation.

– Organiser des mobilisations (grèves, manif, actions, occupations) contre les contre-réformes qui visent à détruire l’assurance chômage et de manière générale tous nos droits sociaux.

– S’inscrire dans le mouvement social interprofessionnel. Cela veut dire s’organiser et se battre avec les autres secteurs: défense de la sécurité sociale, du droit du travail, de l’hôpital public etc …

Nous sommes fondamentalement anticapitalistes mais en ayant conscience qu’il faut construire un projet de société alternatif à ce système sur des bases écologiques, féministes, sociales, autogestionnaires et internationalistes. L’assurance chômage et la sécurité sociale de manière générale nous semblent contenir, par exemple, des alternatives intéressantes à l’emploi et au capitalisme.
Toutes ces activités, nous les menons localement de manière autonome au sein de l’Union syndicale Solidaires 31 qui regroupe des travailleurs/ses de tous les secteurs (SUD Education, SUD Rail, SUD santé, SUD Industrie, SUD Pôle Emploi …). Nous nous organisons également avec les autres sections de SUD Culture présentes dans d’autres départements. La diversité dans nos métiers est une richesse et un atout. Aussi, nous souhaitons que chaque adhérent.e puisse apporter sa propre réflexion, enrichir le débat et participer à la transformation de la société.
Nous avons un fonctionnement horizontal sans chef.fe.s, sans hiérarchie et sans permanent.e.s syndicaux, on est ouvert.e.s aux nouvelles idées et réflexions et on croit beaucoup dans l’autogestion. On se réunit une fois par mois pour s’organiser dans les locaux de Solidaires 31 près du métro Mirail à Toulouse.

Alors si tout cela t’intéresse, tu peux nous écrire en cliquant sur Contact pour nous rejoindre ou juste pour être tenu informé.e et on te répondra (ça n’engage à rien).

Nous sommes plusieurs travailleurs-ses du secteur culturel (pour l’instant essentiellement du spectacle vivant) à s’être s’organisé, en Haute-Garonne et particulièrement à Toulouse, pour se battre et relever la tête face aux attaques des capitalistes et du gouvernement Macron contre le secteur culturel et les travailleurs-ses en général.